Actualité Formation Continue

Insertion professionnelle des diplômés de l’UTT - Rentrée 201797% de taux net d’emploi (+10 points), 88% d’actifs (+10 points)

Les résultats de l'enquête "1er emploi 2017" sur l'insertion professionnelle des jeunes diplômés de l'UTT en 2016, publiés au début de l'été, sont cette année encore très positifs. L'un des chiffres forts de cette enquête : le taux net d'emploi, qui atteint 97%, soit une hausse de 10 points par rapport à l'année précédente.

 

Un marché de l'emploi favorable aux ingénieurs

L'insertion des jeunes ingénieurs s'améliore significativement avec des indicateurs orientés à la hausse, qui confortent l'amorce de reprise observée l'an passé. Les chiffres d'insertion des diplômés 2016 de l'UTT suivent la tendance générale observée par la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) sur l'ensemble des diplômés ingénieurs des grandes écoles.

 

Des chiffres excellents, en nette hausse à l'UTT

Le taux net d'emploi bénéficie d'une belle hausse de 10 points à 97%, contre 87% l'année passée (86,8% pour la CGE). Le taux net d'emploi de cette nouvelle promotion est au plus haut depuis 2010, tant pour la CGE que pour l'UTT.

  • Le taux d'activité des diplômés est également en hausse : 88% des diplômés ingénieurs 2016 de l'UTT sont actifs (activité professionnelle ou volontariat), contre 78% il y a un an.
  • Le CDI est le type de contrat le plus récurrent : 75% des diplômés ayant un emploi sont en CDI (-3 points). 
  • 96% des diplômés sont employés au rang de cadre (+2 points).
  • Le salaire annuel moyen des diplômés UTT est également en hausse à 38 986€ (bonus compris), contre 36 685€.
  • Concernant le lieu de travail, il est à noter que 52% des ingénieurs UTT travaillent en Île-de-France (-6 points). Le taux de diplômés employés à l'étranger est en hausse, passant de 11 à 14%.
  • L'industrie du transport (19%) et les secteurs du conseil, bureaux d'études, ingénierie (18%) sont les premiers secteurs d'emplois des nouveaux ingénieurs de l'UTT. Pour la première fois depuis la promotion 2011, l'emploi dans le secteur des services n'est plus majoritaire, laissant sa place à l'industrie (52%, + 8 points) confirmant la reprise d'activité dans le monde industriel.
  • Par ailleurs, les poursuites d'études après le cursus d'ingénieur sont en baisse (8%, contre 12% en 2016 - en incluant les thèses).

 

Deux fois 6 mois de stage pour faciliter l'insertion professionnelle

Au cours de leurs 5 années de formation d'ingénieur, les étudiants de l'UTT effectuent 2 stages longs en entreprise :

  • un stage professionnel de 24 semaines en début de 4e année de formation d'ingénieur, 
  • un projet de fin d'études de 24 semaines en dernière année.

Cette année, 526 étudiants-ingénieurs de l'UTT ont effectué un stage au printemps.

Jeudi 7 et vendredi 8 septembre 2017, 510 étudiants ingénieurs et de Master de l'UTT ont présenté le bilan du travail qu'ils ont effectué pendant une demi-année en entreprise. Les soutenances de stages et projets de fin d'études constituent un moment fort des relations de l'UTT avec les entreprises.

À noter que 82 soutenances anticipées ont été organisées en juillet 2017, principalement pour permettre aux étudiants de partir en semestre d'études à l'étranger. Par ailleurs, 9 soutenances en visioconférence ont eu lieu en septembre 2017.
La proximité de l'enseignement et de la recherche avec l'industrie est un pilier du modèle des UT dont fait partie l'établissement troyen. 300 représentants d'entreprise qui ont accueilli des étudiants pendant 6 mois de stage se sont déplacés jusqu'à Troyes pour assister à la soutenance de leur stagiaire.

"Force est de constater que nos étudiants ont une grande facilité à s'insérer dans la vie professionnelle à la suite de leurs études avec une durée moyenne d'un mois seulement pour trouver un emploi. Cela nous conforte dans l'idée que nos formations sont bien adaptées aux besoins du marché. Notre objectif reste la consolidation de nos partenariats entreprises afin de toujours mieux répondre à leurs attentes et besoins en développement, que ce soit en France ou à l'international, et ainsi de pouvoir former nos étudiants sur ces domaines d'innovation. Le lancement, en 2016, des programmes de Mastère Spécialisé® est le résultat concret de ces discussions avec nos partenaires et nous sommes ravis de voir nos premières promotions soutenir leurs thèses dans les jours à venir", ajoute Marion Quillery, responsable du Bureau d'Aide à l'Insertion Professionnelle.